09 juin 2016

Et si on parlait crochets ?

Bonjour Msieudames,

DSC_0011




Il y a quelque temps, sans doute parce que j'avais marché du pied gauche dans un truc pas net, j'ai eu la chance de tester plein de crochets différents. Mais plein. Vraiment plein. Ouais, allez y, vous pouvez me détester. Ou m'envier. Ou les deux. Je vous comprends, faut pas croire. 


Donc, je disais, j'ai testé plein de crochets, parce que Sylvie Damey m'a envoyé plein de crochets et une fiche avec un tableau et des questions et fallait répondre parfois avec 1 seul mot. (1 mot... ouais, elle est dingue... comme si je pouvais répondre avec 1 seul mot...)


Brèfle. J'ai donc testé des crochets : des que je connaissais, des que je connaissais pas, des que j'aimais, des que j'aimais pas, des qu'aurais aimé aimer, des qui m'ont vraiment étonnée. (Ho la belle phrase !!)


Je vous invite à  aller lire le compte rendu du test ICI (pour les crochets ADDI colors et swing, CLOVER soft touch et amour et KNITPRO waves), ICI (pour les crochets PRYM Soft & Ergonomics, TULIP ETIMO Rose, SUSAN BATES Silvalume) et enfin ICI (pour les crochets JIMBO's front porch hooks et FURLS odyssey et candy shop).

Je ne vais pas revenir ici sur le test en lui-même, mais sur ce que j'en ai conclus. La morale number 1, c'est "testez, vous allez être étonné(e)". La morale number 2, c'est "selon ce qu'on crochète, on ne va pas utiliser le même crochet".

J'explique. 
Quand j'ai commencé le crochet et que je savais à peine (voire pas) lire et écrire, c'était un autre siècle et les crochets ergonomiques n'existaient pas. On avait des crochets en métal et c'était tout. Et ça faisait le job, on crochetait sans pinailler.
Mais voilà, les temps changent, les crocheteuses deviennent exigeantes, le confort c'est bien, et du coup, les crochets ont évolué.
Différentes matières ont fait leur apparition : du bambou, du bois, du plastique...
Puis on a mis des manches aux crochets, d'abord des tout ronds en plastique qui faisaient hyper mal aux doigts, puis des plus adpatés à la préhension.
Et là, ça change vraiment. Lorsqu'on passe d'un crochet classique comme nos mamies à un addi swing, on se demande vraiment si on a le même outil entre les mains. On a plus l'impression d'avoir une brosse à dents en fait. D'ailleurs si on regarde bien, les manches des brosses à dents ont évolué aussi, comme les crochets. C'est dingue, hein ? Si si, c'est dingue.
On a donc désormais à notre disposition tout un panel de crochets. Avec des matières différentes, des manches différents. Et c'est chouette.

Le truc, c'est que le crochet parfait n'existe pas. Il y a des crochets polyvalents, et par exemple, je conseille toujours à mes élèves de commencer avec les knit pro waves, parce qu'ils ont un bon rapport qualité prix pour des crochets ergo, mais ils ne peuvent pas tout faire. Ils sont en métal, et par exemple, ne sont pas adaptés pour crocheter une fibre comme le mohair, ils glissent beaucoup trop. L'autre défaut, c'est leur poids. Sur les petits numéros on est nullement gêné, mais dès qu'on dépasse un numéro 6, ça commence à faire lourd dans les mains entre le poids du crochet et le poids du manche.
De même, si je conseille vivement un crochet bambou simple pour travailler la dentelle ou le mohair, essayez de crocheter du trapilho avec et on en reparle !

Alors quoi choisir et comment s'y prendre ?
C'est pas si simple que ça. Il faut faire au cas par cas je pense, si on veut être vraiment à l'aise et profiter de son ouvrage sans le subir. Selon ce qu'on crochète, on utilise le crochet adapté. Essayez en plusieurs pour vous faire une première opinion. Demandez à vos potes crocheteurs, à vos mercières, profitez des salons pour tester plusieurs formes/matières. Il vaut mieux éviter d'acheter les coffrets (sauf si vous avez envie, hein, parce que c'est quand même trop bien d'avoir tous les crochets de la même famille, mais bon, on ne les utilise jamais tous...)

Quels sont mes chouchous ?
En ce moment, je crochète essentiellement avec les Clover Amour, ceux en photos dans la Trousse auX CrochetS (ouais, je leur ai même fait une trousse rien que pour eux ^^ Ce sont mes polyvalents à moi. Mais ce sont mes polyvalents pour les petits numéros. De 2 à 4, ils sont parfaits.
Par exemple pour travailler le coton dmc natura, pour faire un ouvrage tel que Sophie's Universe ou le Mandala Madness, qui utilisent une large gamme de points et qui demandent de la précision dans le piqué, je ne jure que par mon Amour 3,5. Pareil, pour tout ce qui est amigurumi, ou on doit utiliser un crochet inférieur au numéro recommandé pour avoir quelque chose de très serré, le Clover Amour n°3 est parfait.
Mais pour faire le plaid VVCAL en letlopi, j'utilise un crochet 5,5 et là, j'avoue que le tulip avec son repose pouce plus appuyé me convient mieux (alors que je ne l'aime pas du tout en 3,5) et lorsque je crochète beaucoup de brides avec de la laine worsted, comme le Jehanne de Sylvie, par exemple, le Susan Bates en 5,5 est vraiment confortable, sa tête hyper précise enchaine les points sans qu'on réfléchisse, le fait qu'il n'y ait pas de poignée n'est pas trop handicapant sur les gros numéros, on a quand même une bonne préhension, le manche est plus épais.

Qu'en est-il du prix ?
Alors là... le prix. Le truc qui fâche en général. Ben moi ça ne me fâche pas. Il faut relativiser et y regarder de plus près.
Est ce que je mettrais 50 € ou davantage dans un crochet alors qu'il y en a à 3 € ?
Et bien oui, je le ferais. Pour plusieurs raisons.
Parce que le crochet peut être fait à la main, comme les Jimbo, et qu'ils sont vraiment beaux et uniques et que le prix est certes élevé, mais que derrière, il y a un énorme travail.
Parce que le crochet est beau, comme chez Furls par exemple. On va pas se mentir, les furls sont sublimes. Est ce qu'ils sont pratiques ? c'est une autre histoire... mais bon, c'est certainement arrivé à plus d'une d'acheter une paire de pompes avec des talons de 15 cm pas forcément pratiques, hein ^^ bon, moi jamais, mais, j'ai acheté des trucs très cons aussi, parce que c'était beau, et que ça me faisait envie, alors pourquoi pas un crochet ?
Parce qu'on a envie de se faire un beau cadeau, ou de faire un beau cadeau.
Parce qu'on est dans du loisir, et qu'il faut se faire plaisir avant tout, on ne fait pas du crochet pour en vivre (enfin, normalement moi si, mais bon... ahem...)
Mais bon, en règle générale, les crochets c'est comme le whisky, plus c'est cher plus c'est meilleur (godasses à talons/whisky = même combat, je porte pas de talons et je ne bois pas de whisky, mais bon, l'idée est là, hein ^^)

Alors évidemment, dans cet article, je ne vous ai pas parlé des crochets pour faire les points spéciaux. Le point de poste, par exemple, après avoir tourné en rond, avoir essayé des tas de méthodes, j'ai ENFIN trouvé l'arme ultime : le knook est parfait pour le point de poste. Je vous en reparlerai plus en détail. De même, pour le crochet tunisien, inutile de vous dire que les crochets tunisiens KnitPro sont super pratiques ! On peut y mettre un cable comme pour les aiguilles circulaires, c'est topissime.

Bref, tout ça pour dire que le crochet c'est fun, mais c'est encore plus fun quand on a travaille avec des belles matières et des beaux crochets. Mais y a quand même un truc que je voudrais ajouter... j'ai la chance de travailler pour les Abilympics. Je vous laisse cliquer pour vous renseigner si vous ne connaissez pas. Je me suis occupée de la partie "crochet". (Ca tombe bien, hein ?) En gros, j'ai entraîné l'équipe de France (oui, elles étaient 2, c'est une équipe), fait le sujet et j'étais chief judge (ceux qui me croient pas, j'ai des photos...) Mais bon, tout ça, on s'en fiche. La jeune femme qui a gagné le concours est Chinoise. Et elle a des crochets pour le moins surprenants... un bout de fer, un scoubidou, un peu de chaterton. Photo à l'appui des crochets :

IMG_20160326_092443

Je n'ai jamais vu quelqu'un crocheter si vite... Elle a fait en moins de 2 h ce que je fais en 3h30.

Abilympics Crochet

Posté par confituralamure à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,